Surveiller et gérer la performance de sa ligne ou de sa machine

Mis à jour : oct. 3

Dans le contexte de la performance d'un atelier, il est nécessaire de connaitre cette performance et de la mesurer. Pour les machines, les lignes, l'indicateur maître est indiscutablement le TRS.


TAUX DE RENDEMENT SYNTHETIQUE


Il existe deux façons de mesurer ce taux : la simple et la moins simple...


Dans les deux cas, le TRS est un taux donc un pourcentage de performance de la ligne ou la machine considérée :

100% résultat parfait, 90% pas mal !, 70% moyen, 50% peut mieux faire...


Calcul simple :

Le TRS est le quotient du nombre de produits vendus par le nombre de produits réalisables, c'est à dire le quotient de ce que l'on a réalisé de produits bons à la vente par ce que l'on aurait pu réaliser sans aucun problème et/ou arrêt. Il en résulte le pourcentage de performance de la ligne ou la machine considérée sur une période qui peut être courte, une heure, une journée, ou plus longue, un semaine, un mois ou un an...

Ce premier calcul permet de situer la catégorie de performance !

Comme il est indiqué en début d'article, il y aura plusieurs catégories de performance :

100% résultat parfait, mais presque impossible ?

90% pas mal !, bonne performance, organisation bien huilée !

70% moyen, quelques problèmes...

50% peut mieux faire, nombreux problèmes à traiter !


Mais avec ce résultat seul, il est impossible d'identifier les dysfonctionnements qui en sont la cause. Il est nécessaire de collecter des informations complémentaires qui permettent de décrire le manque de performance.


Calcul intermédiaire :

Collecter les grands arrêts pour créer une hiérarchisation des causes de non performance. On note, par exemple, tous les arrêts supérieurs à dix minutes et on leur affecte une catégorie d'arrêt. Puis on les classe dans ces catégories et on calcule les totaux. De ce calcul, on déduit le Pareto de ces arrêts pour connaitre les axes d'amélioration de la performance de cette ligne ou cette machine.

Calcul moins simple :

il existe six grandes causes de pertes

  1. Arrêts propre sur panne

  2. Changements de série

  3. Micro-arrêts

  4. Ralentissements et marche à vide

  5. Défauts de qualité

  6. Pertes aux démarrages




TRS = Temps de qualité / Temps requis


Et ses trois taux intermédiaires :

le taux de disponibilité

influencé par les pannes et les changements d'outils

le taux de performance

influencé par les micro-arrêts et les baisses de cadences

le taux de qualité

influencé par les défauts et les pertes aux redémarrages


TRS = [%Disponibilité] * [%Performance] * [%Qualité]


Il existe deux autres indicateurs de performance :

TRG = taux de rendement général = Temps de qualité / Temps d'ouverture

TRE = taux de rendement économique = Temps de qualité / Temps total

Ce dernier, TRE, utilise le temps total, c'est à dire le temps maximum utilisable, 24 heures maximum par jour, 365 jours par an...


Pour suivre l'évolution de la performance d'une usine, d'un atelier ou d'une ligne, on réalise le calcul du TRS en permanence. Ceci permet de qualifier le bon fonctionnement et d'identifier rapidement la baisse et les ressources de progression.


Exemple de suivi :


logo codex yam officiel twitter.png

Abonnez-vous aux Newsletters

  • Facebook
  • Twitter